L’extraction des dents de sagesse comporte (comme toute procédure chirurgicale) quelques risques et complications dont les principaux sont listés ici:

Infection

Il arrive parfois qu’une infection se déclare, même si vous avez été sous traitement antibiotique préventif. La plupart du temps les infections secondaires apparaissent autour du 15eme jour post opératoire. Ceci est habituellement réglé par une visite médicale (afin d’établir le diagnostic et de vous examiner) et une nouvelle prescription d’antibiotiques. Ceci suffit en général à résoudre l’infection. Si la situation devait persister ou se péjorer, il arrive que la zone doive être drainée et rincée sous anesthésie locale.

 Hypoesthésie transitoire du nerf alvéolaire inférieur

C’est le nerf, qui est responsable de la sensibilité du menton, de la lèvre inférieure et de la langue. Ce nerf chemine dans l’os de la mandibule inférieure et est habituellement très proche ou même en contact avec les racines des dents de sagesses. Lorsque ces dents sont extraites précocément (entre 15 et 20 ans) les risques de lésions sur ce nerf sont fortement diminuées, en comparaison avec la même intervention pratiquée à l’âge adulte. Les risques individuels sont discutés avec chaque patient avant l’intervention. Même si toutes les précautions sont prises lors de l’intervention, il arrive parfois que le nerf alvéolaire inférieur soit lésé (légèrement écrasé,tiraillé). Lorsque l’effet de l’anesthésie disparaît, vous pouvez ressentir un engourdissement ou des fourmillements dans le territoire de ce nerf (machoire, lèvre inférieure, menton ou langue). La grande majorité du temps ces symptômes sont passager et disparaissent dans un laps de temps qui peut varier de quelques jours à quelques mois. Les cas d’anesthésie permanente (en général sur de très petites zones), sont extrêmement rares.

 

Communication bucco-sinusienne:

Les dents de sagesse supérieures sont placées très près des sinus maxillaires et leur avulsion peut provoquer une ouverture entre ceux-ci et votre bouche. Encore une fois, si les dents de sagesses sont extraites assez tôt, ces risques sont diminués, mais lorsque les dents ont de longues racines et qu’elles sont partiellement visibles dans la bouche, le risque est plus élevé. Lorsqu’une petite communication est observée, il n’y a en principe pas besoin d’intervenir chirurgicalement, la fermeture se fait spontanément, mais vous aurez probablement des consignes strictes à observer pour que la guérison puisse se faire sans complications (voir si dessous). Si vous avez l’impression de sentir de l’air passer entre votre bouche et vos sinus, contactez le cabinet rapidement afin que le médecin puisse vous examiner et déterminer si il y a lieu de fermer chirurgicalement la communication. Ceci est rarement nécessaire, mais lorsque cela est le cas, plus le délais entre le diagnostic et l’intervention est court, plus la guérison se fait rapidement et dans de bonnes conditions.

Consignes en cas de communication bucco sinusienne : 

  • Interdiction de se moucher pendant 10 jours, vous pouvez essuyer votre nez sans souffler.
  • Si vous devez éternuer, pensez à éternuer la bouche ouverte pour éviter la surpression d’air au niveau des sinus
  • traitement antibiotique local par spray nasal à appliquer 3x/j

 

Alvéolite sèche

L’alvéolite sèche est un problème malheureusement assez commun après l’extraction des dents de sagesse. Cela arrive en général lors de la perte prématurée du caillot sanguin qui laisse l’os de la mâchoire sans protection. Ce problème semble être plus fréquent chez les fumeurs. Cette complication apparaît en général entre le 3ème et 5ème jour post-opératoire. Cela provoque des douleurs sourdes et lancinantes qui peuvent se manifester en premier au niveau de l’oreille et irradier vers la zone concernée, jusqu’au menton.

La douleur peut vous réveiller la nuit et les antidouleurs prescrits peuvent ne pas suffire à calmer la douleur. Un rincage de l’alvéole sous anesthésie locale et l’application d’un pansement spécial vous soulagera rapidement de ces douleurs. Appelez le cabinet dès que possible afin que l’on puisse prendre rapidement en charge vos douleurs.

Cette complication est très douloureuse mais ne représente pas de danger pour votre santé. Elle doit toutefois être prise rapidement en charge afin de soulager les symptômes.

La feuille de consignes post opératoire (qui vous a été remise ou que vous pouvez demander si cela n’est pas le cas) devrait répondre à la plupart de vos questions , mais si tel ne devait pas être le cas, n’hésitez pas à nous appeler:

021 922 82 47.

Hopstarter-Soft-Scraps-Adobe-PDF-Document